Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voyages en train avec ma soeur-Louis-Philippe Hébert

Les mots internes

Trois livres parus[1] en 2019 et qui peuvent se lire comme une lecture de la société sur trois dimensions : l’altérité, l’ouverture sur le monde et l’intériorité. Voyages en train avec ma sœur fait partie de cette trilogie. Pour avoir lu les trois ouvrages, je dirais que l’un ne va pas sans l’autre puisque ce sont des thématiques qui se ressemblent. Ils se complètent d’ailleurs d’une manière insoupçonnée.

 

Dans “Voyages en train avec ma sœur”, Louis-Philippe Hébert met en exergue la voix intérieure, qui jadis, accompagnait les hommes et qu’on a perdue à force d’écouter l’extérieur et d’être distrait. Il souligne aussi la dimension éphémère de la vie, de la civilisation…

 

Enfin lorsque viendra mon tour

Je ne veux pas que l’on me raille

Je vous dirai à tous; bonjour!

En chapeau d’paille

Et vous viendrez, les yeux en pleurs

Accompagner mes funérailles

Pour consoler dans son malheur

Mon chapeau d’paille

 

D’un vers à l’autre, d’une prose à l’autre, avec la légèreté de l’humour et la profondeur d’une sagesse bien tempérée, Louis-Philippe Hébert évoque les multiples de la vie, des découvertes, mais aussi la nécessité de l’intériorité. Chaque héros vit dans une réalité personnelle qui peut être faite de dieux ou de non-dieux. Le diagnostic de l’auteur est assez effrayant, révélateur… prophétique.

 

Nathasha Pemba

 

Louis-Philippe Hébert, Voyages en train avec ma sœur, Éditions de La Grenouillère, automne 2019

 

[1] Petit-Chagrin ou Il ne faut pas laisser un être doux jouer avec des couteaux, Lévesque éditeur, printemps 2019

Voyages en train avec ma sœur, Éditions de La Grenouillère, automne 2019

Le View-Master, Éditions de La Grenouillère, automne 2019

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article