Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présages - Lisanne Rheault-Leblanc

Présages est le premier recueil de nouvelles de Lisanne Rheault-Leblanc. Ceux qui connaissent des superstitions ou s’accrochent à des présages pourraient de temps en temps s’intéresser à la littérature, car celle-ci, loin d’être simplement le lieu de l'imagination, est aussi le lieu de la réalité, le lieu du vécu, le lieu de transmission, le lieu des traditions. Le plus étrange dans ce recueil est cette perception à la fois légère et grave qui traverse chaque nouvelle, cette perception ancrée dans la mentalité humaine. Les superstitions sont d’abord humaines. Elles sont irrationnelles certes et ne se fondent sur rien, mais l’humain c’est d’abord la rationalité et l'irrationalité.

 

Présages, dix nouvelles. Emilie, prisonnière pendant dix ans d’un grenier. Elle y a grandi, y est devenue adulte et elle a du mal à se reconnaître le jour où elle se trouve face à un miroir. Un homme qui se retrouve mystérieusement dans le corps d’un zèbre, Félix qui ne décolle plus du sofa. Dix nouvelles, aussi captivantes les unes que les autres.

 

Toutes les dix nouvelles ne sont pas égales, mais on retrouve dans l’une et dans l’autre la présence de la thématique de la superstition. Le climat scrupuleux fige un sourire amusé dès le départ :

 

Une lumière pâle filtre à travers le rideau, trop faible pour éclairer la pièce. La fille fait un dernier rêve. Elle est sur le chemin, à la lisière de la forêt, le chaton dans les bras comme un prolongement de sa peau. Cette nuit, son pelage est gris acier, ses iris jaunes, presque orangés. Elle l’aime, comme ça. Elle l’aime, peu importe la forme dans laquelle elle lui apparaît.

 

Le texte est clair, même si parfois un peu hermétique, parce que même le monde des scrupules, il faut pouvoir s’y habituer. On retrouve aussi une candeur de ton et un sentiment d’incertitude, une liberté, une projection qui sont autant de marques du labeur littéraire de Lisanne Rheault-Leblanc.

 

C’est une façon d’écrire qui séduit et imprime la spécificité de cette auteure québécoise. Ainsi, dans la dernière nouvelle par exemple, Un trou dans un chandail porte chance, on se retrouve dans un univers de vêtements avec ses us et coutumes. Ou encore une nouvelle où l’on retrouve une autre forme de superstition : Si la cravate du marié est de travers, on dit qu’il sera infidèle. Elle est pour moi la plus touchante des nouvelles parce que menée avec beaucoup d’art et de finesse que les dix autres. Simple, elle éveille la sensibilité. Ce qui la rend manifeste et pure.

 

C’est de cette manière que les nouvelles de Lisanne Rheault-Leblanc ne nous lâchent pas.

 

Nathasha Pemba

 

Lisanne Rheault-Leblanc, Présages, Montréal, Del Busso, 2020.

 

 

 

 

 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article