Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nathasha Pemba- Le Sanctuaire de la Culture

Édito de janvier 2019 : Lettre à l'Amie

6 Janvier 2019, 03:39am

Publié par Nathasha Pemba

 

Chère Amie,

 

J’espère que tout se passe bien pour toi.

 

Juste un petit clin d’œil au début de cette année 2019, pour te remercier de ton amitié. Après notre dernière discussion, je ne peux pas prétendre avoir beaucoup évolué, mais je reste dans une optique qui est celle de fournir des efforts et d’aller toujours de l’avant… Au moment je me prépare sur une deuxième édition de mon livre sur l'amitié, je me permets de te redire mon amitié à partir de ces mots que tu connais très bien... 

 

On dit souvent que « dans la vie, c’est le premier pas qui compte » et je crois que j’ai posé mon premier pas, je reste confiante pour le reste… Merci de ton soutien multiforme. Sache que je ne regrette rien de ce que j’ai dit ou fait, si c’était dans une optique édifiante. J’ai été heureuse d’apprendre des choses sur ta culture qui est si différente de la mienne. J’imagine que dans une relation d’amitié, il est fondamental de se parler, de s’écouter et de dialoguer, parce que cela permet d’avancer et de rechercher ensemble le Bien et le Vrai. Mais j’apprécie aussi nos contradictions qui me font marrer quand je suis toute seule, parce qu’en fait, je pense que c’est bien de savoir qu’on n’accepte pas tout ce que notre amie dit ou pense, et que cela n’a rien à voir avec l’amitié. En effet, comme l'a écrit Karl Barth :

 

  Nous sommes éduqués à l’humanité par l’amitié, et non seulement par les amitiés réussies et profondes, mais également par celles qui sont manquées, et même par le désir que nous ressentons de l’amitié [1].

 

 Je crois que dans la vie, quand on aime véritablement une personne, quelque soit l’orientation que peut prendre cette relation, on continue d’aimer la personne du fond de son cœur, parce que dès le départ c’était une amitié fondée sur la vérité et l’amour véritable. Je crois aussi que je t’aime d’amitié de tout mon cœur, depuis que je t’ai vue pour la première fois, et c’est ce qui compte pour moi. Un amour d’amitié qui grandit d’ailleurs et qui enrichit ma personne dans son être au monde. Tu sais ! Ce que j’ai saisi premièrement de toi lorsque je t’ai vue pour la première fois, c’était ton regard, symbole de ton corps, de ton être au monde, un regard qui restera gravé en moi, parce qu’il m’a marqué, et parce qu’il te représente toi et me permet de savoir que tu n’es ni une idée ni une formule mathématique, mais un être humain présent avec son corps et son esprit, un être qui a une identité et surtout… Bref, que tu es unique. Unique pour moi.  Dans ta personne, il y a le corps qui trouve dans le visage sa spiritualité et ses lettres de noblesse. C’est pourquoi ton visage est pour moi l’un des lieux essentiels de mon rapport à toi.

 

Chère Amie,

Merci de m’aider par tes conseils et par ton exemple à aller toujours de l’avant. Merci pour notre amitié qui donne un sens à mon être au monde. Merci d’être là ! Tout simplement.

 

Tu es dans ma pensée et je te remercie de m’avoir éclairé sur certaines réalités que j’ai toujours eu du mal à comprendre : cela ne m’a jamais gênée, au contraire c’est toujours avec joie que j’apprends tout ce qui m’est étranger, car pour moi la reconnaissance et l’acceptation de la différence sont importantes dans une relation d’amitié. À ce sujet d’ailleurs, Marie Dominique Philippe écrit :

 

L’amour d’amitié nous donne un sens tout à fait différent de l’autre : dans chaque homme, dans chaque personne humaine, il y a quelque chose que personne d’autre ne possède pas ; nous ne sommes pas le fruit d’un travail en série, mais d’un labeur unique, à commencer par notre mère dans le don de la vie et notre éducation. L’éveil de notre intelligence a quelque chose d’unique et, dans l’amour d’amitié, nous découvrons ce quelque chose d’unique à chaque personne. Nous comprenons alors que s’isoler dans la recherche de la vérité n’est pas juste, n’est pas vrai. Nous  avons besoin d’un autre, [] En réalité, nous avons toujours besoin d’un autre pour nous agrandir et nous dépasser. Dans l’amour d’un autre nous nous dépassons toujours, parce que l’amour spirituel est extatique. En aimant, nous sortons de nous-mêmes pour rencontrer l’autre, nous sommes vers l’autre et par là, nous nous dépassons. L’amour d’amitié exige donc de nous cet effort perpétuel d’extase consciente et aimante, volontaire. Nous découvrons alors que nous ne sommes vraiment nous-mêmes qu’en aimant l’autre, que dans cette sortie de nous-même, dans cette extase d’amour, dans ce don. La recherche de la vérité est très importante, mais nous devons sortir de nous-même pour être nous-même [] Dans tout amour d’amitié, deux amours se rencontrent, Et plus on aime vraiment, plus on grandit, plus on permet à l’autre d’aimer vraiment : il y a une coopération étonnante, d’agrandissement mutuel[2]

 

En effet, Si on est pareil, il y a une monotonie (une sorte de routine) qui s’installe et puis, bon ! On a l’impression d’avoir soi-même en face de soi-même, alors que l’amitié est faite pour nous enrichir dans notre personne et dans notre manière d’être au monde. Je ne regrette pas de m’être ouverte à toi, même dans mes moments de fragilité en te disant certaines choses qui ont dû te choquer ou te gêner, mais que tu as essayé d’accepter, parce que tu es quelqu’un de bien et tu penses qu’il est important, dans l’amitié de se soutenir et d’éviter de juger l’autre. Sache aussi que dans notre marche ici sur terre, je suis là, et que tu peux toujours compter sur moi en toute circonstance.

 

Cher Amie,

Merci pour les partages scientifiques, spirituels et même existentiels (religion, philosophie, société, musiques, dvd)... Cela me fait  toujours un grand bien de discuter sur autre chose que ce que je connais déjà. Te dire merci, mais aussi te dire que j'ai été heureuse de faire ta connaissance. Quand on arrive pour la première fois dans un milieu, on est tous étrangers au départ, et même quand deux regards se croisent, on sourit certes, mais chacun reste réservé... Je l’ai ressenti la première fois que je t’ai vue, mais après, en tant qu’amie, j’ai apprécié la richesse de cette relation, et que d’ailleurs, j’apprécie toujours ; En réalité, tous les moments partagés ensemble de loin ou de près constituent une richesse qui n’est pas prête d’être épuisée… une richesse que j’ai reçue, grâce à tous, mais un peu beaucoup plus grâce à toi...

 

Que notre rapport au monde soit pour nous une occasion de rechercher ce qui est meilleur et de révéler à l’humanité la grandeur de l’amitié. On me reproche souvent de dire ce que je pense, mais je suis de celles qui pensent que c’est bien dommage de ne pas dire aux gens qu’on les aime et qu’ils sont des gens bien. Je dis souvent ce que je pense quand c'est positif (même quand c’est négatif), mais je privilégie le positif, parce que je pense que chacun de nous a besoin de le savoir pour aller un peu plus loin. Plus l’Amie nous fait confiance, plus on a envie de lui plaire... plus nos proches nous font confiance... plus nous voulons mériter cette confiance pour ne pas les décevoir. C'est pourquoi chère amie, je voudrais que tu saches que pour moi, tu es simplement une fille formidable... tu es vraiment quelqu'un de bien : tu es très ouverte et tu allies bien ta culture d’origine et la culture universelle... tu es ouverte... tu es intelligente et gentille... tu sais t’adapter aux différents situations qui se présentent. Tu es respectueuse et à l'écoute de tous... Tu es dotée d'une âme délicate... âme humaine, de philosophe, d'historienne, d'artiste et de poétesse. Tes  qualités de cœur attirent la sympathie et cimentent les solides affections... c'est une si bonne chose. Si je n'ai cité là que quelques unes de tes qualités morales et intellectuelles, tu dois savoir que tu es vraiment quelqu’un de bien.

 

Si j'ai considéré le fait de t’avoir rencontrée comme un don, c'est parce que je n'ai pas pu trouver le concept exact pour le dire et aussi parce que notre amitié, ne peut pas être réduit à un concept ou à une idée... peut-être aurais-je pu parler de don ou de mystère? Je ne sais pas. Mais ce qui est sûr, c'est que notre amitié est l’un des meilleurs présents que j’ai reçu depuis bien longtemps. Je te remercie aussi pour ta simplicité... les préjugés font quelques fois que l'on croie certains froids et d'autres plus chaleureux, mais on oublie souvent que chaque personne est unique et qu'au-delà des habitudes culturelles ou traditionnelles, chacun fournit toujours des efforts dans son être au monde. Te partager quelques unes de mes expériences m'a beaucoup réconforté, car si les personnes à qui parler ne manquent pas, il n'est pas toujours possible de discuter avec tout le monde... il faut un ou une amie. Tu es vraiment un Don de l’Amitié, une étoile... un ange… un Trésor…

 

Quelqu’un me disait un jour :

 

Un ami, c’est comme une étoile…l’étoile est toujours dans le ciel, mais il n’est pas toujours évident de la voir, pourtant elle est toujours là !  

 

Je voudrais juste te dire aujourd’hui que t’avoir trouvée sur mon chemin est l’une des belles choses qui m’est arrivée. Dès que nos regards se sont croisés, j’ai su qu’on allait devenir amies. Je voudrais encore te remercier pour tout, pour tout ce que nous faisons tous les deux afin que vive cette amitié, mais surtout pour le respect que nous avons l’une de l’autre et vis à vis des autres. Quelquefois quand on se rencontre pour la première fois, on rêve tout pour son amie et, il arrive qu’on tende vers la possession. Mais grâce à ta présence-distance, j’ai toujours su équilibrer cette amitié, en écartant toute forme d’exclusivité. Mais cette présence distance ne signifie rien, puisque même en étant éloignées, je sais que nous sommes présents l’une à l’autre, à travers la lecture, l’art et la recherche de la vérité.

 

Chère Amie,

Je t’écris ceci pour te dire que je t’aime d’un amour d’amitié comme au premier jour, et je sais que cet amour évolue chaque fois que nous avons l’occasion de communiquer et d’échanger, pour son plus grand bien et de celui de l’humanité. Quand je t’ai rencontrée, je ne me suis pas posée la question de savoir jusqu’où irait notre amitié, quand est-ce qu’elle allait s’arrêter, parce que pour moi, c’est une amitié inscrite dans le temps, une amitié qui n’évitera certainement pas des oppositions, parce que le conflit est inhérent à toute existence humaine. Cependant je garde une conviction : par notre confiance mutuelle dans cette amitié, on laissera le temps la gérer sans trop se poser de questions…Notre amitié est une aventure dont ni toi, ni moi ne pouvons anticiper la fin.

 

Chère Amie,

Je vais devoir te laisser. Tu as compris que je voulais juste te dire que ta joie, ton regard, mais aussi ton silence que j’aime beaucoup resteront toujours dans mon esprit. À chaque fois que je changerai de lieu d’habitation, je penserai toujours à toi. Tu es pour moi, un véritable don, une chance que j’ai trouvée sur le chemin de mon existence.

 

Prends bien soin de toi Amie

 

(Lettre tirée dans "La place du corps dans l'amitié", publié en 2013)

 

#TraverséedeVenise

 

 

Nathasha Pemba

 

[1] Cité par Jean-Marie Gueullette, L’amitié : une épiphanie..., p. 292.

[2] Marie-Dominique Philippe, Retour à la source..., p. 399.

Voir les commentaires