Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Sanctuaire de la Culture

Citations inspirantes du Cardinal Joseph Albert Malula

20 Mai 2020, 06:30am

Publié par Nathasha Pemba

heartPour devenir « quelqu’un »  dans la vie, il faut mettre à la base de la vie la loi de l’effort, condition sine qua non de tout développement et de tout progrès.

 

heartEn tant que principe de vie, l’Émergence (…) offre de larges possibilités dans le domaine de l’auto-éducation. En effet, elle comporte deux aspects. Dans son aspect négatif, le principe de l’émergence signifie qu’on opte pour un refus catégorique de la médiocrité. Il faut refuser de mener une vie quelconque, une vie vulgaire, terre-à-terre. Refuser de penser comme tout le monde, d’agir comme tout le monde, de réagir comme tout le monde. Refuser de mener une vie sans relief. Avoir l’ambition de percer par son rayonnement moral, intellectuel et spirituel. Dans son aspect positif et dynamique, l’idéal d’émergence signifie la volonté dans l’homme d’aller toujours en avant, toujours plus haut, dans la conquête des hautes valeurs de l’esprit où l’on respire l’air frais de la liberté ; la volonté permanente d’ascension morale, intellectuelle et spirituelle.

 

heartLe vrai progrès et la vraie grandeur de l’homme se mesurent non pas avant tout par « son avoir plus » mais par « son être plus  consciencieux.

 

​​​​​​​​​​​​heartLa maîtrise des passions libère les énergies intellectuelles et les facultés spirituelles de l’homme. La pureté, l’amour de la vérité, la conscience de son devoir élèvent l’homme et l’ennoblissent.

 

heartLibéré des tiraillements et de la servitude des passions, l’homme acquiert un sens aigu du devoir et de ses responsabilités. Il devient capable de renoncer, de se donner à son devoir, de préférer, s’il le faut, l’utile à l’agréable. La conscience de votre devoir vous donnera l’amour du travail, l’amour du travail fini, du travail bien fait.

 

heartLa libération que l’homme attend et cherche n’est pas n’importe quelle libération mais celle qui est au service de tout homme et de tout l’homme et ouvre les horizons de l’au-delà pour la plénitude béatifiante de l’être : l’homme doit donc donner un sens à sa liberté et à sa libération.

 

heartL​​a liberté doit toujours s’accompagner à la fidélité au principe d’émergence: « (…) La fidélité au principe d’Émergence se vit toujours dans une tension continuelle entre « être un citoyen comme tout le monde » et « être un citoyen pas comme tout le monde ». La vraie élite d’un peuple se recrute parmi les citoyens  « comme tout le monde.»

 

heartLe mensonge n’a pas les mêmes droits que la vérité.

 

heartPriver l’homme de la vérité pour emprisonner son esprit par des mensonges est un manque de respect et un attentat  à sa dignité d’homme libre.

 

heartLa vérité n’est ni noire ni blanche, elle dépasse et domine les individus, le temps et l’espace. Elle est indépendante de ceux qui l’attaquent et de ceux qui la défendent. Nous y avons tous droit, car elle est la vie de notre esprit. La vérité nous délivre de l’esclavage, de l’erreur et du mensonge.

 

heartLes hommes d’élite sont ceux qui dans leur vie, cherchent toujours ce qui est le meilleur, ce qui élève l’homme. Ils refusent catégoriquement la médiocrité. Ils ont pour ainsi dire fait alliance avec le meilleur. On dira Ad Majora natus sum: Le meilleur est ma destinée.

 

heartQuand on regarde les hommes vivre, on peut distinguer grosso modo trois catégories d’hommes :

1-Des hommes qui n’ont aucune personnalité et qui font comme tout le monde, pensent comme tout le monde et vivent comme tout le monde. Ils ont en quelque sorte “pactisé” avec la médiocrité;

2-des hommes qui croient qu’être personnel signifie refuser tout conseil; ils font comme eux-mêmes pensent et veulent; leur point de référence est eux-mêmes. Eux aussi, sous certaines apparences de bien, vivent dans la médiocrité parce que, au fond, ils s’enferment dans leur égoïsme;

3-des hommes qui, par leurs efforts continuels et persévérants, cherchent toujours à s’élever ou ce qui élève, à agir selon ce qui est meilleur, ce qui est bien, (...) ce qui est parfait. Ce sont des gens qui refusent la médiocrité parce que le meilleur est leur destinée.

 

​​​​​​heartAvoir confiance en quelqu’un, (...) c’est croire en la bonté de quelqu’un croire en son désir de faire le bien, en sa volonté et en sa puissance de faire du bien. Alors on peut se donner à lui, on se remet et on s’abandonne à lui, parce qu’on sait qu’il veut et qu’il peut faire du bien.

 

heartAu fil des années j’ai compris que seuls les hommes de principe sont capables de réaliser des choses durables et utiles à la société. C’est pourquoi plutôt que de chercher à paraître, j’ai opté pour « être ». Paraître est une chose facile mais ça ne dure pas. Tandis que « être », c’est difficile à acquérir, mais ça dure. J’ai opté donc pour ce qui dure, avec comme idéal : émergence, science, conscience et transparence. Cet idéal est, certes, difficile à poursuivre ; il exige un effort constant. Je ne réussis pas toujours. Mais je persévère parce que je sais que mon idéal trace mon itinéraire et donne un sens à ma vie. Il me donne aussi la joie de vivre parce que j’ai conscience de faire quelque chose de bien, d’utile et de durable pour les autres.

 

heartDans la vie, j’ai toujours craint une chose : Être en dessous de ma tâche.

 

heartLa science est un grand bien, mais la science sans la conscience est désastreuse. La conscience est cette voix intérieure qui rappelle à l’homme la vérité sur lui-même. Elle lui dit ce qui est bien et mal ; elle le renseigne sur ce qu’il doit faire et sur ce qu’il ne doit pas faire. La conscience bien formée donne à l’homme le sens du devoir et le sens des responsabilité.

 

​​​​​heartSe faire toujours une grande idée de sa tâche et de ses responsabilités dans la société rend l’homme consciencieux et le stimule à se hisser toujours à la hauteur de ses tâches.

 

heartDe la manière dont vous accomplirez  votre devoir dépendront le bien et le bonheur des autres. Efforcez-vous de joindre la conscience à la science et à la compétence. Efforcez-vous de vous faire surtout une idée grande de votre devoir.

 

heartCe qui fait la vraie valeur de l’homme, c’est avant tout la force de volonté, son caractère trempé qui le fait entreprendre une tâche dure et la mener à bonne fin avec une conscience professionnelle à toute épreuve.

 

Nathasha Pemba

Le Sanctuaire de la Culture

 

Ces extraits proviennent des oeuvres complètes du Cardinal Malula, plus précisément du Volume 6.

Commenter cet article