Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le Sanctuaire de la Culture

Fatale Obsession de Rebecca de Ibende

3 Novembre 2017, 19:24pm

Publié par Juvénale Obili

Congolaise de Brazzaville, Rebecca De Ibende est née le 20 Novembre 1990 à Pointe-Noire. Elle est journaliste et fondatrice de l'association congolaise de solidarité et de la jeunesse ( A.C.S.J ). « De vous à moi » est une émission qu’elle présente sur la chaîne nationale télé Congo.

 

Trois protagonistes forment l'intrigue de Fatale Obsession : Botutu [ Malédiction en Lingala ], Molili [ Obscurité en Lingala ] et Elombé [ Brave; invincible en Lingala ].

 

* Le premier personnage est une femme troublée psychologiquement à cause du mépris que les gens de son village lui vouent. Son manque d'amour-propre la pousse à détester toutes les autres femmes qui prétendent être plus belles qu'elle. Solitaire, elle place son fils au centre de son malheur en le préparant à devenir l'instrument de sa vengeance envers la société.

 

* Le second personnage est le seul fils que Botutu a eu de toute sa vie. Il nourrit un rêve qu'il n'a pas idéalisé de son propre gré: devenir président de la république de Pongui un jour, afin d'honorer sa tendre mère qui ne lui a montré que des valeurs morales et spirituelles stériles. Très jeune encore, il a un plan déjà établi que le lecteur découvre au fil des pages:

 

« Pour devenir président de la république, j'établis trois règles :

   - règle n°1: je tricherai sur les autres.

   - règles n°2: je serai un obstacle pour tous ceux qui seront susceptibles d'être meilleurs que moi.

   - règle n°3: je vendrai mon âme au diable et, enfin, je ferai de ma mère un mythe. »

 

* Le troisième personnage est un jeune politique, membre du même parti que Molili. Mais, celui-ci le considère comme un ennemi parce qu'il est de l'Ouest du pays et que le pouvoir en place est géré par la plupart des gens de la même ethnie alors majoritaires dans la république de Pongui.

 

Molili obtient son BEPC au village grâce à la corruption et est conduit en ville où il grandit avec Laurent, son professeur compatissant envers sa mère et lui. Laurent le considère Molili comme son frère et essaie toutefois de le recadrer lorsqu'il étale ses antivaleurs imbibées d'ambitions démesurées. Comme la plupart des assoiffés de pouvoir, Molili, impatient, est prêt à tout pour y accéder. Il est prêt à ôter la vie à tous ceux qui se mettent sur son chemin. Laurent devenu plus tard président de la république est l'une de ses victimes.

Sur la piste de la vengeance, une fois au pouvoir, Molili gère le pays comme sa maison tout en garantissant les intérêts de la république des Pilleurs, conscient qu'ils sont capables de le chasser du pouvoir même à des milliers de kilomètres. En effet l'entourage politique de Molili n'a d'intentions que de diviser afin de mieux régner en république de Pongui.

 

Le style d'écriture de l'auteur nous renvoie aux histoires politiques d'une Afrique sanguinaire qui sacrifie son peuple au détriment de la soif du pouvoir. Le roman traite aussi de l'hégémonie du continent européen dans la gestion politique africaine. Le texte est teinté d'humour et d'ironie très caractéristiques de ce genre de thèmes. L'on retrouve également les bribes d'une mentalité criarde qui se présente sur la p50: ce qu'on appelle par ''les matolos'' au Congo.

 

Pourquoi ''Obsession fatale'' comme titre ?

À mon sens, ce titre reflète l'état psychologique de Botutu et son fils Molili. Tous les deux sont irrésistiblement obsédés par l'idée de venger le rejet subi  par leur entourage originel d'abord et par la société ensuite. En effet, le tribalisme qui règne entre l'Est dont ils sont ressortissants et l'Ouest a divisé le pays. Je pourrais dire par ailleurs et selon ma lecture que ce titre manifeste le puissant désir qu'ont les peuples à rechercher la Vie même à travers des sentiers insondables.

Fatale Obsession peint le tableau d'une société qui sort de sa situation dégradante vers une autre plus paisible en passant par tous les contours politiques et égocentriques. Il nous montre les couleurs d'une crise sociale et en même temps les moyens de s'en sortir avec pragmatisme. C'est également une invitation à l'intérêt général, à l'unité, au patriotisme, au changement de mentalité, à l'éveil des consciences pour le développement, ...

 

Juvénale Obili

 

Fatale Obsession a été publié en Octobre 2016 par les éditions « L'Harmattan Congo-Brazzaville ». Il comprend 137 pages.

 

Commenter cet article